Des préparations à créer et sucrer selon mes envies

  • Imperial aime
  • Quizz
  • Conseils forme

 

Semaine du 26/11 au 03/12/2007

Châtaignes ou marrons

Par Nicole Kucharski

Il existe deux sortes de fruits du châtaignier, la châtaigne et le marron semblables par leur bogue épineuse qui ressemble à un petit hérisson. Si celle-ci contient une seule amande ronde et charnue, c'est un marron. La châtaigne est légèrement aplatie et le marron est plus gros et rond. L'un et l'autre ne sont comestibles qu'après cuisson.

Tous les deux sont cueillis dès l'automne au pied des châtaigniers dans les forêts du sud de la France et en Ardèche mais la période idéale de consommation se situe vers novembre et décembre.

Quand aux marronniers d'Inde, que l'on rencontre souvent dans nos villes, ses fruits ressemblent aux châtaignes, ils sont très toxiques et ne sont donc pas comestibles.

Les châtaignes sont riches en glucides principalement en amidon et donc énergétiques (180 kcal pour 100 g) mais ils fournissent des vitamines du groupe B dont les besoins sont accrus lorsque l'on se sent fatigué et un peu déprimé, notamment à chaque changement de saison et de la vitamine C indispensable pour prévenir les infections bactériennes et virales. Une ration de 100 g apportent également des minéraux dont 45 mg de magnésium impliqué dans les fonctions nerveuses et musculaires et 600 mg de potassium qui possède des propriétés diurétiques.

Si vous les achetez frais, choisissez-les bien brillants et lourds. On trouve également des marrons entiers étuvés en bocaux, surgelés ou sous vide et aussi sous forme de farine, de purée de marron en boîtes, de crème de marron sucrée, etc.

Vous pouvez les conserver une semaine au sec et au frais mais au-delà, il est préférable de les congeler, une fois cuits et épluchés.

Pour les consommer, pelez les châtaignes en enlevant l'écorce et la mince pellicule brune amère qui les recouvrent. Pour plus de facilité, épluchez-les cuites et encore chaudes en les taillant de façon à ce qu’elles éclatent quand vous les faites griller. On peut également les faire bouillir dans l'eau après en avoir incisé la peau puis les éplucher lorsqu'elles sont encore chaudes.

En période de fêtes de fin d’année, les marrons accompagnent volontiers les volailles (dinde, oie, pintade) ou le gibier mais rien ne vous empêche de les déguster sous forme de crème dans la traditionnelle bûche de Noël.

J’ai une confidence gourmande à vous faire… Je n'ai plus à choisir entre plaisir et équilibre. Avec les préparations Imperial, mes desserts, je peux les sucrer selon mes envies… Un peu, beaucoup ou pas du tout. De plus, Imperial c’est pratique, simple d’utilisation. De vraies poudres magiques : un flan devient tour à tour une charlotte express en 15 minutes… ou une délicieuse panacotta chocolat aux fruits rouges ! C’est très créatif et surtout rapide à préparer. Parfait quand des amis arrivent à l’improviste ! Et puis, une seule boîte pour des dizaines de recettes différentes, c’est vraiment économique.
Les préparations Imperial, ce sont mes petits secrets pâtissiers que je brûle de partager… avec gourmandise.